Haut Références Pondeuses Patrick Claeys

Patrick Claeys

Il y a 20 ans, Patrick Claeys et Bea Bollaert ont repris l'entreprise d'élevage de reproducteurs des parents de Patrick. Dès son plus jeune âge, il a appris les rouages de la bonne gestion d'une entreprise d'élevage.Bea a conservé son travail dans l'agronomie et a ainsi pu apporter beaucoup de connaissances utiles à l'entreprise. 

L'entreprise est située à Aarsele (Belgique) et associe diverses activités: agriculture, élevage de porcs et de volaille. À ses débuts en 1970, le poulailler comptait 6 000 reproducteurs. En 1992, des batteries d'élevage ont été placées dans le bâtiment. 

En 2012, suite à l'interdiction des batteries, Patrick est passé aux poules pondeuses et a fait équiper tout le bâtiment pour l'élevage au sol, avec du matériel Roxell: depuis le système d'abreuvement (Sparkcup) jusqu'au système d'alimentation (LaïCa), en passant par un pondoir double (Koozii), le système de transport (Flex Auger) et un contrôleur. 

Les 3 000 poules bio disposent en permanence d'une cour en plein air. Pour ce type de cour, la règle est la suivante: 4 m² par poule. 

Des systèmes durables pour des résultats excellents 

Au début, Patrick a reçu beaucoup de conseils des experts de Roxell. Il a ainsi pu installer de manière optimale les systèmes d'abreuvement et d'alimentation. 

« Les résultats des 2 bandes passées surpassent toutes nos attentes. Nous obtenons un pic de 97 % pour la production d'œufs. Lors du chargement de la première bande à 76 semaines, le pourcentage de ponte était encore de 87 %; la deuxième bande a fini à 80 semaines avec 83 %.  Notre consommation d'aliments se situe entre 134 et 138 g. Les résultats financiers sont aussi à l'avenant », explique Patrick Claeys avec un large sourire.  

La qualité des assiettes et du système d'abreuvement est sans égale. Le grand volume du pondoir Koozii contribue également à augmenter la production d'œufs. 

Un ambassadeur de Roxell convaincu 

« Nous visitons régulièrement les journées portes ouvertes des entreprises d'élevage, mais nous restons convaincus de la valeur ajoutée de Roxell. Si j'avais 10 ans de moins et si ma succession était assurée, j'ajouterais immédiatement un deuxième bâtiment. »